Ca tient… pour l’instant

Stan Maslard et Adrien Hardy poursuivent avec le culot de leur jeunesse l'option un peu folle prise dès le passage de La palma voici plus de 48 heures. Plutôt que de cavaler vainement en 16ème position derrière leurs petits camarades, les deux compères ont choisi de prolonger plein ouest, et au plus près de l'orthodromie leur route vers l'arc antillais. "Coupant le fromage" à bonne vitesse dans l'alizé, ils ont ainsi repris plus de 50 milles à la tête de la flotte, revenant en 5ème position au classement provisoire de la course, au prix de belles journées à plus de 277 milles parcourus . Les analystes leur promettent des lendemain difficiles,  des "nervous breakdone" comme dirait Audiart, avec la délicate négociation d'une zone de transition entre l'alizé qui les propulse ce soir toujours à 10 noeuds de moyenne sur la route directe, et une dépression venue de Etats Unis. Nombre ce concurrents, anticipant cette zone de calme, a déjà plongé loin dans le sud. Stan et Adrien poussent eux le curseur de leur option toujours davantage, bien conscient cependant qu'il leur faudra à un moment donné mettre du sud dans leur route, au risque de se trouver piéger. En réintégrant la route partagée par leurs adversaires, ils vont devoir se réaligner et rentrer dans le rang.  Quel sera alors leur classement? c'est tout l'enjeu et la raison de l'énergie dépensée actuellement par les jeunes et téméraires marins sur une mer formée propice à la sortie de route.

Les commentaires sont clos.