On s’accroche

La flotte des Figaro Bénéteau de la Transat AG2R La Mondiale Concarneau-saint Barth connait depuis 36 heures une violente accélération. Le vent si longtemps attendu de secteur Nord, puis Nord Est est entré sans transition dans les voiles des monotypes, et c'est sur une mer particulièrement agitée que les duettistes se sont livrés à l'excitant, mais périlleux exercice de la descente à tombeau ouvert, sous spi et en surfs, vers les Canaries. Les partisans de l'option Est, le long des côtes du Portugal ont été les premiers à bénéficier de ce vent portant soutenu. Dans le sillage d'un Nicolas Lunen-Jean le Cam particulièrement remontés, ils ont accéléré très fort et ont tenu jusqu'à ce soir un rythme d'enfer qui les a vite propulsé dans le top 10 du classement. Calés sur une option médiane, au centre de la flotte, le duo Stan Maslard-Adrien Hardy a tardé à redécoller. Ils ont ensuite bénéficié d'un angle au vent légèrement moins favorable que les "orientaux", ce qui explique le petit déficit d'un noeud, un noeud et demi enregistré ces dernières 24 heures face aux ténors de la course. Le Havrais et son compère Nantais se bagarrent depuis en milieu de tableau, à portée d'étrave de 3 bateaux. La 14, voire 13ème place est encore envisageable au passage de la marque obligatoire de la Palma, dans l'ouest de l'archipel des Canaries que Stan espère entrevoir demain en milieu de journée. Une dizaine d'heures de retard serait encore tolérable pour préserver les légitimes ambitions des deux jeunes marins.
A plus de 10 noeuds de moyenne entre les pointages en cette fin d'après midi, Stan et Adrien sont parmi les plus rapides de la flotte. Une flotte dont la tête commence à ralentir à l'approche des îles. Un petit effet d'accordéon va ces prochaines heures bénéficier aux "rattrapants". Un passage de jour entre les îles semble plus propice pour conserver du vent avant la transition vers les alizés. Une grande redistribution des cartes est à envisager aux Canaries. A Stan et à Adrien de récupérer une meilleure main dans la perspective de la traversée de l'Atlantique vers les Antilles….

Les commentaires sont clos.