Mini Fastnet – Des motifs de satisfaction


 



Deux courses au compteur en 3 semaines d'existence… le tout beau-tout nouveau Proto 6,50 Groupe Sefico au havrais Stan Maslard, seul millésime 2013 dans sa classe, poursuit à bride abattue sa mise au point, accumulant les expériences et validant des milles. 6ème du Trophée Marie Agnès Péron début juin, Stan Malard a signé une peu révélatrice 10ème place le week-end dernier à Douarnenez lors de la 28ème édition du Mini Fastnet. Le skipper Sefico en nourrit certes les sempiternels regrets propres au compétiteur, mais par dessus tout de nombreux motifs d'encouragement et de contentement. Le plan Lombard né de ses efforts combinés au talent des équipes du chantier "Coup de vent" aux Sables d'olonne, tient bien toutes ses promesses, et il tarde à Stan de gommer les inévitables défauts de jeunesse de sa petite bombe pour commencer à s'inscrire à son tour dans une logique de résultat.



Mise à l'eau du Mini Sefico 850 de Stan MaslardMalgré la fatigue bien compréhensible au terme de 7 mois de chantier intense dédiés à la construction de son Groupe Sefico, Stan Maslard ne démord en rien du programme de préparation et de validation qu'il s'est fixé ; au Trophée Marie Agnès Péron, au Mini Fastnet, succédera dès le prochain week-end au départ de Lorient, la 8e édition  de la Chrono 6.50, course contre la montre autour de l'île de Groix. "J'aurai besoin d'un break" souffle t'il d'un air amusé, "mais il faut profiter de toutes les opportunités en course pour perfectionner le bateau…
" Groupe Sefico a en effet été conçu avec un certain nombre de petites innovations qui demandent validations et ajustements à la lumière de l'expérimentation "in vivo" du voilier en compétition. S'il avoue une certaine frustration à n'avoir pu, jusqu'au bout, jouer avec les meilleurs lors de la remontée depuis Douarnenez jusqu'au rocher du Fastnet le week end dernier, Maslard demeure concentré sur ses objectifs de mise au point. "J'effectue le convoyage vers Lorient avec un maître voilier, afin de poursuivre la mise au point des voiles, " explique Stan, "la Chrono 6,50 sera de nouveau l'occasion de se "caler" en terme de vites avec les meilleures unités de la classe." Maslard respecte ainsi à la lettre son tableau de marche. "Paul Marette et moi avons navigué à bloc, car on se laisse prendre au jeu. C'est parti sur la gauche du plan d'eau, d'une manière un peu aléatoire, et nous nous sommes ensuite retrouvés un peu trop seul pour faire véritablement le point sur nos qualités de vitesse vis à vis de la concurrence la plus huppée…" le plaisir en tous cas était au rendez-vous. "Ce bateau est en tous points ce que j'avais rêvé ; à moi d'en apprendre très vite tous les secrets de son mode d'emploi…"




Chrono 6,50 en bref
Départ vendredi 5 juillet à partir de 9h00

Dernière arrivée dimanche 7 juillet

Course contre la montre en solitaire mais possibilité de changer de skipper, autour de l’Ile de Groix au départ de Lorient : ligne de départ ouverte dans un créneau horaire donné (8h/20h).
Sur 3 jours, les voiliers doivent accomplir un minimum de quatre tours, avec un tour validé lors de chacune des trois journées de course.

Parcours : Départ Lorient, bouée Toulars à bâbord, tour de l’île de Groix incluant la marque dite « Les Chats », arrivée bouée Toulars à tribord.  Sens de rotation au choix du concurrent.
Environ 20 milles nautiques.

Signes particuliers : Seule course contre-la-montre du calendrier de la Classe Mini.

Le Trophée Alain Pointet récompense le skipper ayant fait le meilleur chrono scratch : avec un trophée en Proto et un second en Série.


Les commentaires sont clos.